Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 janvier 2010

Victor Jara, la musique face aux armes

Víctor Jara, né en 1932 était un chanteur, auteur et compositeur, engagé auprès de Salvador Allende.

Cet engagement le conduira , avec 6000 autres, à être enfermé et torturé, lors du coup d'Etat du 11 septembre dans le stade qui porte aujourd'hui son nom. Il est assassiné le 15 septembre 1973.

"L’officier se précipita sur le corps du chanteur-guitariste en criant : " Chante maintenant pour ta putain de mère ", et il continua à le rouer de coups. Tout d’un coup Victor essaya péniblement de se lever et comme un somnambule, se dirigea vers les gradins, ses pas mal assurés, et l’on entendit sa voix qui nous interpellait : "On va faire plaisir au commandant." Levant ses mains dégoulinantes de sang, d’une voix angoissée, il commença à chanter l’hymne de l’Unité populaire, que tout le monde reprit en chœur. C’en était trop pour les militaires ; on tira une rafale et Victor se plia en avant." (extrait de sa biographie)

Ce n'est que le 5 décembre 2009,  qu'il est officiellement enterré.

 

 

victor jara.jpg

 

 

 

vidéo :A Desalambrar :http://www.youtube.com/watch?v=VQJhk6e0I9g&feature=re...

00:06 Écrit par GUELTAN dans La luna y la noche | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.